Egypte

La liberté religieuse de la plus grande minorité chrétienne du Moyen-Orient demeure fragile. Les chrétiens restent menacés par les extrémistes musulmans.

Contexte

egypt

Le style autoritaire du président Al-Sissi a dans une certaine mesure rétabli la primauté du droit, tout en imposant une législation restrictive dans le domaine religieux. La minorité copte est tolérée en raison de sa présence historique et de son importance (10% de la population). Les chrétiens, souvent négativement perçus comme ayant soutenu le renversement du président Morsi, restent les oubliés d’une société fragmentée entre sécularisme, nationalisme et islam politique. Le président affiche sa détermination à combattre les islamistes, sans pour autant prendre de mesures pour assurer la liberté religieuse. Le manque d’amélioration de la situation économique et sociale du pays alimente le risque de voir des groupes extrémistes déstabiliser le pays et d’intensifier la persécution contre les chrétiens.

Sources de persécution

Les chrétiens sont victimes en tout premier lieu de l’extrémisme islamique, mais aussi du totalitarisme du régime et de la corruption qui sévit dans le pays.

La communauté grandissante des chrétiens d’arrière-plan musulman porte le plus grand poids de la persécution. Elle est notamment soumise à des pressions familiales.

Situation des chrétiens

L’Église est présente en Égypte depuis le 1er siècle. L’Église copte orthodoxe fait partie intégrante de l’histoire égyptienne.

Les chrétiens égyptiens représentent la majorité de la population chrétienne du Moyen-Orient, mais l’émigration massive de chrétiens est très préoccupante.

Exemples de persécution

22 novembre 2015 - Une chrétienne âgée de 26 ans et mère de deux enfants a été tuée par son frère et son oncle. Elle était divorcée de son mari musulman et s’était remariée à un chrétien.

23 avril 2016 - Les chrétiens d’Al Madamoud, à l’Est de Louxor en Haute-Égypte, ont été réveillés en pleine nuit par l’incendie de leur église. Les secours ont mis une heure à arriver. L’église est entièrement détruite.

30 juin 2016 - Raphael Moussa, chrétien membre de l’église copte Saint Georges, a été assassiné à Arish dans le Nord du Sinaï, lors d’une attaque revendiquée par l’organisation État Islamique. Il était accusé de « mener une guerre contre l’islam ».