En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Qatar
Dirigeant
Emir Tamim ben Hamad Al Thani
Population
2,7 millions
Nombre de Chrétiens
220 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
1,1
vie ecclésiale
14,1
vie civile
11,0
vie sociale
10,3
vie familiale
12,6
vie privée
13,0
Qatar

Les chrétiens étrangers n’ont pas le droit de parler de leur foi, et les chrétiens qataris subissent une forte pression pour revenir à l’islam.

Le Qatar est une monarchie absolue. 80% de la population est constituée d’immigrés. Le travail forcé et la traite des êtres humains sont devenus des problèmes majeurs dans ce pays qui se prépare à accueillir la Coupe du monde de football en 2022. Le wahhabisme, version stricte et puritaine de l’islam, est la religion officielle. Le droit de la famille est fondé sur la charia. Quitter l’islam est interdit.

Situation des chrétiens

Les chrétiens se répartissent en deux groupes bien distincts : d’une part les chrétiens étrangers, d’autre part les chrétiens d’arrière-plan musulman. Le 1er groupe est le plus important. Ces chrétiens sont majoritairement catholiques et l’État les autorise à se réunir mais uniquement dans des lieux officiels hors de la capitale Doha. Ils n’ont pas le droit de parler de leur foi avec des musulmans sous peine d’être bannis du pays.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman (autochtones ou immigrés) sont eux les plus persécutés. Ils sont discriminés, harcelés, surveillés par la police et menacés. Leur famille et leur communauté font pression pour qu’ils renient leur foi.

Le christianisme était présent dans le Golfe Persique du IVe au IXe siècle, mais avec l’arrivée de l’islam, il a fini par disparaître. Il est réapparu il y a à peu près un siècle avec l’arrivée de travailleurs immigrés suite à la découverte de pétrole dans le pays.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

Alors que les niveaux de pression dans la vie privée, familiale et ecclésiale des chrétiens ont été relativement stables ces cinq dernières années, on note une légère diminution de pression dans le domaine de la vie communautaire et civile. Si la persécution concerne peu les chrétiens expatriés, elle reste très élevée sur les chrétiens locaux.

Les dernières actualités