Jordanie

Dans une région en guerre, la Jordanie, autrefois libérale, persécute de plus en plus les chrétiens.

Contexte

jordanieDans la société jordanienne, il existe de plus en plus de tensions entre les musulmans modérés et les musulmans radicaux, à cause notamment de la guerre en Syrie et des conséquences du Printemps arabe.

La Jordanie a accueilli de nombreux réfugiés venus notamment d’Irak et de Syrie, ce qui pèse sur l’économie du pays, sa politique et son équilibre religieux et qui pourrait le déstabiliser. Cela fait 50 ans que le nombre de chrétiens dans le pays diminue. Actuellement, la région est menacée par une extension du conflit syrien au-delà des frontières de la Syrie et par un mécontentement grandissant en Cisjordanie.

Selon la Constitution jordanienne, "l'État doit protéger le libre exercice de toute forme de culte et de rites religieux en accord avec les coutumes du royaume, sauf s'il n'est pas cohérent avec l'ordre et la moralité publics."
L'islam est la religion d'État. Le système légal est basé sur des lois d'origine syrienne et parfois égyptienne. Le statut légal personnel est basé sur la loi religieuse qui implique que la charia s'applique à tous ceux considérés par l'État comme musulmans.
Il est interdit de quitter l'islam et ceux qui le font subissent une discrimination légale, des abus de leur famille et de leur communauté, et ont des difficultés à trouver ou à garder un emploi. Les musulmans qui deviennent chrétiens restent sous la juridiction des tribunaux de la charia, ce qui veut dire que leur mariage peut être annulé, la garde de leurs enfants retirée et ils peuvent être privés d'autres droits civils.

Sources de persécution

Les principales sources de persécution en Jordanie sont l'extrémisme islamique, la dictature et l'opposition tribale.

Pendant longtemps, la Jordanie a été l’un des pays les plus libéraux de la région en terme de liberté de religion. Mais il semble que le vent tourne pour les chrétiens, et particulièrement pour les chrétiens d’origine musulmane qui sont les plus touchés par la persécution. Ils sont persécutés tout particulièrement au niveau privé, familial et ecclésial mais aussi dans leur vie sociale et civile. Des violences nous ont été signalées contre des chrétiens, y compris des meurtres perpétrés par des extrémistes.

Les chrétiens du pays s’inquiètent de la progression d’un islam radical. Leur avenir dépend beaucoup des suites du conflit en Syrie, tout comme l’avancée possible de l’organisation Etat Islamique en Jordanie.

Informations sur la minorité chrétienne

  • La majorité des chrétiens jordaniens appartient à l’Eglise grecque orthodoxe ou catholique.  Mais de nombreuses autres dénominations sont représentées.
  • La plupart des dénominations historiques chrétiennes ont obtenu une reconnaissance officielle. Quelques églises non traditionnelles ne sont pas reconnues mais enregistrées comme « sociétés ».