En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Flag of kazakhstan
Dirigeant
Président Kassym-Jomart Tokaïev
Population
19 millions
Nombre de Chrétiens
4,8 millions
Religion principale
Islam
Gouvernement
République autoritaire
Taux de persécution
violence
1,7
vie ecclésiale
13,5
vie civile
12,6
vie sociale
11,1
vie familiale
11,6
vie privée
13,4
Kazakhstan

Pour éviter le contrôle drastique du gouvernement, les chrétiens sont contraints de former des églises clandestines pour se retrouver.

Le Kazakhstan sous Nazarbaïev a pris une tournure dictatoriale en 2010 faite de politiques répressives, d’un strict contrôle des médias et de lois limitant les droits des citoyens. Puis brusquement, le 19 mars 2019, le président a démissionné après avoir dirigé le pays pendant 30 ans. Le président du sénat Kassym-Jomart Tokaïev a pris le relais avant d’être officiellement élu président le 9 juin 2019. Le mois de janvier 2022 a été marqué par de violents troubles contre le régime autoritaire de Tokaïev. Au moins 164 personnes ont été tuées et des milliers d’autres ont été blessées. Dans une lettre ouverte à la nation, les chefs religieux ont exhorté les fidèles au «calme et à l'unité». De leur côté, l'Alliance évangélique mondiale et l'Alliance évangélique d'Asie Centrale ont appelé à une «désescalade». 

Situation des chrétiens

La grande majorité des chrétiens du Kazakhstan sont issus des églises historiques orthodoxe, catholique et protestante. On y trouve aussi un petit groupe de chrétiens d’arrière-plan musulman qui fréquentent des églises indépendantes et des églises non traditionnelles.

Depuis 2011, la législation limite la liberté de religion et, dans son désir de contrôler la société, le gouvernement intensifie sa surveillance des églises, multiplie les descentes de police et les arrestations. Il argue de la menace terroriste pour limiter la liberté religieuse. Une nouvelle loi a été promulguée le 29 décembre 2021 et devait entrer en application le 9 janvier 2022. Cette loi devrait obliger une communauté souhaitant organiser un événement hors de son lieu de culte officiel à obtenir une autorisation préalable. Les églises non enregistrées ne sont pas concernées car elles n’ont pas d’existence légale. Mais en raison des incidents, elles sont et seront davantage surveillées. La prochaine étape pourrait être des descentes de police dans les églises de maison.

Les églises orthodoxes sont les moins inquiétées parce qu’elles n’ont aucune activité d’évangélisation. En revanche, les chrétiens d’arrière-plan musulman sont les plus persécutés, par l’État, leur famille, leurs amis et leur communauté. Ils sont séquestrés, battus, chassés de leur communauté. Les imams les dénoncent dans leurs prêches.

Taux de persécution par domaine

La persécution touche particulièrement la vie privée (pressions de l’entourage sur les convertis d’arrière-plan musulman) et la vie ecclésiale (restrictions importantes de l’État). Le niveau de violence reste relativement faible malgré une dizaine de chrétiens arrêtés, notamment pour avoir distribué de la littérature chrétienne.

Géographie de la persécution

La pression de l’entourage musulman se fait plus forte à mesure que l’on s’éloigne des zones urbaines. Il arrive que, localement, des chrétiens soient visés par le discours haineux de certains mollahs qui influencent la population.

Histoire de l'Église dans le pays

Les missionnaires nestoriens ont introduit le christianisme au Kazakhstan aux VIIe et VIIIe siècles. Au XIVe siècle, il a été éradiqué. Dans les années 1930, chassés d’Union Soviétique par Staline lors de la «Grande Purge», des orthodoxes, des catholiques et des protestants sont arrivés dans le pays. À la faveur de l’indépendance en 1991, une Église kazakhe a vu le jour.

Autres groupes religieux persécutés

Juifs, musulmans sunnites et témoins de Jéhovah.

Faits de persécutions

Kazakhstan: empêchés de voyager à cause de leur foi
Jeudi 17 Mars 2022

Mars 2022- 7 chrétiens au moins ne peuvent quitter le pays car ils refusent de payer les amendes qu'ils ont reçues à cause de sa foi.

Kazakhstan: entre désobéissance civile et espoir de changement
Jeudi 25 Février 2021

Au Kazakhstan, où le pouvoir contrôle étroitement la religion, les chrétiens sont régulièrement condamnés à des amendes pour «activité religieuse illégale».

Kazakhstan: vers un nombre de procès record en 2019
Mardi 06 Août 2019

1er juillet 2019 - Au Kazakhstan, 104 procès ont été intentés contre des chrétiens, des églises et des librairies bibliques pendant le premier semestre de l'année.