En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Mozambique flag icon 256
Dirigeant
Président Filipe Nyusi
Population
34 millions
Nombre de Chrétiens
19.2 millions
Religion principale
Christianisme
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
15,0
vie ecclésiale
12,5
vie civile
8,4
vie sociale
13,9
vie familiale
8,5
vie privée
9,3
Mozambique

Depuis le départ de l’armée régulière, un groupe proche de l’État Islamique profite du champ libre pour tenter d’imposer un califat islamique au Mozambique.

Depuis 2017, des extrémistes islamiques opèrent de violentes attaques dans le Nord du pays, tuant de nombreux chrétiens et brûlant leurs maisons. Le groupe Ahlu Sunna wal Jamaa a appelé à faire disparaître les symboles chrétiens de la province de Cabo Delgado. L’influence djihadiste gagne du terrain vers le Sud du pays.

SITUATION DES CHRÉTIENS

La persécution des chrétiens au Mozambique a plusieurs visages. Les extrémistes islamiques sont responsables d’attaques meurtrières tandis que les cartels de la drogue, présents dans certaines régions, rendent la vie des chrétiens particulièrement difficile. Le gouvernement restreint aussi la liberté de religion. 

Dans le Nord, des extrémistes islamiques attaquent les églises, enlèvent les pasteurs, brûlent les maisons des chrétiens et les tuent.

Les responsables chrétiens qui dissuadent les jeunes de participer au trafic de drogue sont victimes de violence et d’intimidation de la part des cartels.

 La liberté de culte et d’expression des convictions religieuses est limitée. Les églises se heurtent à des complications administratives.

CE QUI A CHANGÉ DEPUIS L'ANNÉE DERNIÈRE

Bien que le niveau de violence djihadiste ait légèrement baissé au cours de la période sous revue, le niveau de peur parmi les chrétiens est en hausse en raison de l'influence croissante du groupe islamiste al-Sunnah wa Jama'ah (ASWJ), en particulier dans les régions du nord du Mozambique. On craint que les djihadistes étendent leur influence aux provinces situées en dehors de Cabo Delgado, et que les militants ne fassent preuve d'une grande agilité à l'égard des forces armées régionales. Le gouvernement ne prend pas de mesures politiques significatives au-delà des opérations militaires pour s'attaquer aux causes profondes du conflit et pour lutter contre l'influence croissante du groupe djihadiste. Si une stratégie plus globale n'est pas mise en œuvre, la menace posée par le groupe islamiste pourrait s'aggraver, ce qui rendrait la stabilité et la sécurité au Mozambique encore plus incertaines. En outre, la tendance du gouvernement à supprimer les rapports sur les incidents signifie que beaucoup de ces faits restent cachés en dehors du contexte local.

GÉOGRAPHIE DE LA PERSÉCUTION

C’est dans la province du Nord de Cabo Delgado que la persécution est la plus forte. Des militants affiliés à l'État islamique y mènent de violentes attaques contre les chrétiens.

HISTOIRE DE L'ÉGLISE DANS LE PAYS

Le catholicisme a été introduit au Mozambique en 1506 par les Dominicains, puis établi dans l’ensemble du pays avec l’aide des Jésuites et des Augustins. Dans les années 1880, le christianisme protestant est arrivé à son tour au Mozambique par l'intermédiaire des missionnaires de l'American Board of Commissioners for Foreign Missions, puis de l'Église épiscopale méthodiste.

Faits de persécutions

Mozambique: au moins onze chrétiens tués dans une attaque
Jeudi 05 Octobre 2023

Septembre 2023 - Au moins 11 chrétiens assassinés dans une attaque revendiquée par l'État Islamique dans le Nord du pays. 

Mozambique: montée de la violence
Jeudi 27 Janvier 2022

Janvier 2022- Au Mozambique, dans la province de Cabo Delgado, un pasteur a été décapité par des djihadistes.