En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Maldives
Dirigeant
Président Ibrahim Mohamed Solih
Population
459 000
Nombre de Chrétiens
quelques milliers
Religion principale
Islam
Gouvernement
République islamique
Taux de persécution
violence
0,4
vie ecclésiale
16,6
vie civile
15,8
vie sociale
13,9
vie familiale
15,5
vie privée
15,4
Maldives

Si leur foi est découverte, les chrétiens maldiviens risquent d'être déchus de leur nationalité. Il n'existe aucune église officiellement reconnue dans le pays.

Les Maldives sont censées être musulmanes à 100%. Elles ont la densité de population la plus élevée au monde, surtout sur l’île principale, Malé. En conséquence, ceux qui se convertissent au christianisme sont vite repérés et dénoncés aux imams et aux autorités. Les expatriés chrétiens travaillant dans le tourisme sont très surveillés, ce qui limite toute réunion.

Situation des chrétiens

Si l’on découvre qu’un Maldivien s’est converti au christianisme, il sera déchu de sa citoyenneté, exclu de la société et perdra toute aide de l’État. En conséquence, il cachera sa conversion même à son conjoint et à ses enfants. Les non-musulmans qui vivent dans le pays ou qui le visitent n’ont pas le droit d’exprimer leur foi ni d’en parler aux Maldiviens. Il n’y a pas d’église. Les chrétiennes sont agressées si elles ne portent pas la tenue musulmane.

Il est interdit d’introduire de la littérature chrétienne aux Maldives. Certains touristes ont même du mal à y entrer avec leur bible personnelle. Les travailleurs immigrés chrétiens venus d’Inde et du Sri Lanka travaillant dans le secteur du tourisme sont très surveillés, ce qui rend presque impossible le fait de se réunir. Ils doivent être très prudents car ils risquent de se faire expulser s’ils sont surpris en train de pratiquer leur foi.

Taux de persécution par domaine

Comme l’illustre le haut score dans le domaine de la vie ecclésiale, les rassemblements chrétiens sont pratiquement impossibles. Les convertis maldiviens autant que les expatriés craignent les répercussions et n’osent donc pas se rencontrer pour une célébration religieuse, même dans le cadre privé. Alors que les personnalités politiques répètent publiquement que tous les citoyens des Maldives professent l’islam, la pression sur les chrétiens dans la vie civile reste à un niveau extrême. Le nouveau gouvernement au pouvoir depuis novembre 2018 n’a apporté aucun changement positif dans ce domaine. Notons néanmoins que la persécution n’a jamais pris une forme violente aux Maldives.

Géographie de la persécution

Les îles réservées aux touristes internationaux sont préservées de la persécution à l’exception des immigrés chrétiens travaillant dans les hôtels qui doivent rester très prudents quant à la pratique de leur foi.

Histoire de l'Église dans le pays

Il n’existe aucune église historique aux Maldives.

Autres groupes religieux persécutés

Toutes les minorités religieuses sont persécutées.