Maldives

Les Maldiviens n’ont pas le droit d’être chrétien sous peine d’être déchus de leur nationalité.

Contexte

Vue de l’extérieur, la nation des Maldives véhicule une image paradisiaque et une destination touristique attrayante. Mais de l’intérieur, on découvre un pays où règne un islam strict, avec des troubles politiques. En septembre 2015 le vice-président Abdullah Adeeb a été limogé et inculpé de trahison pour avoir tenté d’assassiner le président Yameen.

La société est écartelée entre deux tendances: l’occidentalisation et le fondamentalisme islamique.

Les Maldives sont l’une des rares nations dont tous les citoyens doivent obligatoirement être musulmans, les autres religions étant interdites. Le gouvernement islamique continue de se considérer comme le protecteur de l’islam, promulguant toute une série de lois, renforcées en août 2016, qui empêchent les Maldiviens de quitter l’islam pour une autre religion sous peine de sanctions, comme être déchu de sa nationalité.

Si un Maldivien est surpris en possession d’une bible, il ira en prison. Les quelques chrétiens des Maldives cachent leur foi.

Les églises sont interdites, et même les chrétiens étrangers doivent se retrouver clandestinement. Ces rassemblements font l’objet de descentes de police. Des touristes ont été inquiétés pour le simple fait d’avoir leur bible avec eux.

En 2016, aucun fait violent de persécution n’a été signalé, mais cela n’enlève en rien la gravité des pressions vécues par les chrétiens au quotidien, au point que plusieurs d’entre eux ont préféré s’expatrier.

Les Maldives ont quitté le Commonwealth en octobre 2016.

Sources de persécution

Aux Maldives, la persécution est due à l’extrémisme islamique.

Situation des chrétiens

Il n’y a ni église, ni lieu de culte chrétien aux Maldives.

Officiellement il n’existe aucun chrétien maldivien. Officieusement, quelques chrétiens maldiviens vivent en secret dans le pays. Pour leur sécurité, il n’est pas possible d’en donner le nombre précis.

L’importation officielle de bibles et de littérature chrétienne est absolument interdite.

Les chrétiens étrangers (Indiens ou Sri Lankais) vivant aux Maldives sont étroitement surveillés.