En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Mauritania
Dirigeant
Président Général Mohamed Ould Abdel Aziz
Population
4,5 millions
Nombre de Chrétiens
10 100
Religion principale
Islam
Gouvernement
République islamique
Taux de persécution
violence
0,6
vie ecclésiale
13,3
vie civile
13,0
vie sociale
12,2
vie familiale
14,0
vie privée
13,9
Mauritanie

En Mauritanie, où l’extrémisme islamique gagne en influence, les chrétiens pratiquent leur foi en secret, de peur d’être condamné pour prosélytisme ou apostasie.

La situation politique, économique et sociale de la Mauritanie rend le pays propice à la montée de l’islam radical. C’est l’un des pays les plus pauvres du monde. Un tiers des enfants y souffrent de malnutrition. La pratique de l’esclavage est également l’un des problèmes majeurs du pays qui provoque la division sociale entre les Mauritaniens d’origine arabe et berbère, et ceux d’origine subsaharienne.

Situation des chrétiens

La majorité est catholique. Il existe une communauté d’immigrés chrétiens ainsi que quelques centaines de chrétiens d’arrière-plan musulman mauritaniens.

Les chrétiens évoluent dans un environnement très restreint, ce qui rend particulièrement difficile le fait de se réunir. Les immigrés chrétiens venus d’Afrique Subsaharienne ou les membres d’ONG craignent d’exprimer leur foi de peur d’être accusés de prosélytisme et d’être poursuivis. Les chrétiens d’arrière-plan musulman se réunissent dans le plus grand secret. Alors que le pays se radicalise, les chrétiens vivent sous la menace de groupes terroristes comme AQMI.

Au Ier siècle, l’Afrique du Nord a été colonisée par les Romains et le christianisme était la religion de la résistance à l’occupant. Quand l’islam est arrivé, il a été accompagné d’un processus d’arabisation du pays. Le christianisme y est réapparu en 1904 avec la colonisation française et s’est maintenu depuis.

Exemple de persécution

17 novembre 2017 - Dans un communiqué, le ministre de la Justice Brahim Ould Daddah a annoncé l’introduction d’un décret qui vise à renforcer les sanctions concernant le blasphème et l’apostasie. « Tout musulman, homme ou femme, qui se moque ou insulte Mahomet, ses serviteurs, les livres… sera passible de la peine de mort même s’il se repent. »

Évolution de la persécution depuis 5 ans

La montée au classement de la Mauritanie correspond plus à un meilleur accès aux données qu’à une augmentation réelle de la persécution. Cette dernière était déjà élevée les années précédentes. La violence reste un paramètre mineur, peut-être aussi car certains cas ne sont pas rapportés.

Les dernières actualités