Bangladesh

Même si la Constitution est favorable aux chrétiens, le gouvernement cède de plus en plus aux revendications des islamistes.

BangladeshContexte

Le Bangladesh est un pays laïc où la Constitution garantit le droit à chacun de pratiquer sa religion. Il n’y a ni loi anti-blasphème, ni loi anti-conversion au Bangladesh. La Constitution affirme aussi que l’islam est religion d’Etat.

Dans tout le pays, les fatwas sont reconnues comme faisant autorité, particulièrement dans les zones rurales. Plusieurs groupes radicaux font pression sur le gouvernement pour qu’il modifie la Constitution. Parmi les 13 amendements qu’ils proposent, ils veulent l’application de la charia afin qu’il soit évident que le pays appartient à « la maison de l’islam ».

Sources de persécution

Au Bangladesh, la persécution vécue par les chrétiens résulte de l’extrémisme islamique présent dans le pays, associé à un nationalisme religieux et à des rivalités ethniques.

A mesure que la minorité chrétienne augmente en nombre, elle se heurte à toujours plus de restrictions. Cette persécution n’est pas le fait du gouvernement mais est orchestrée par les groupes islamiques radicaux, les chefs religieux locaux et la famille.

Les chrétiens d’origine musulmane ou bouddhiste sont persécutés par leur famille, leurs amis, leurs voisins qui les poussent à renier leur foi, même si la loi n’interdit pas la conversion. Les chrétiens sont discriminés dans leur vie privée comme dans leur milieu professionnel.

Des chrétiens ont dû abandonner leur commerce ou leur entreprise face à la pression. Les enfants des chrétiens convertis sont discriminés par leurs professeurs et les autres élèves. Ces dernières années, la persécution a pris une forme plus violente.

Informations sur la minorité chrétienne

  • Le christianisme est arrivé dans la région à la fin du 16e et début du 17e siècle.
  • Aujourd'hui, environ 88% de la population du pays est musulmane, 10% hindoue, 0,7% bouddhiste et 1% chrétienne.
  • La majorité des chrétiens est catholique. Les protestants sont divisés en une variété de dénominations.