En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Northkorea
Dirigeant
Kim Jong-Un
Population
25,6 millions
Nombre de Chrétiens
300 000
Religion principale
Athéisme, croyances traditionnelles
Gouvernement
Dictature communiste
Taux de persécution
violence
10,9
vie ecclésiale
16,7
vie civile
16,7
vie sociale
16,7
vie familiale
16,7
vie privée
16,7
Corée du Nord

En Corée, les chrétiens vivent leur foi dans le plus grand secret. S’ils sont découverts, c’est la mort certaine dans les camps de travaux forcés.

C’est le régime le plus fermé au monde. Les Nord-Coréens sont dirigés d’une main de fer selon deux idéologies : le « juche » qui prône l’autosuffisance de l‘être humain et le culte de la personnalité dû à la dynastie des Kim, maîtres du pays depuis 3 générations. En 2018, Kim Jong-Un, qui continue de menacer ses voisins avec son programme nucléaire, a rencontré le président américain Donald Trump.

Situation des chrétiens

L’Église est entièrement souterraine et secrète. Si un chrétien est découvert, il est soit tué sur place, soit envoyé en camp de travail forcé avec sa famille. On incite les enfants à dénoncer leurs parents. Les chrétiens n’ont aucune place dans la société et le christianisme est condamné publiquement. Il est quasi impossible pour les chrétiens de se réunir pour une célébration cultuelle.

L’Église est essentiellement composée de Coréens issus de l’Église qui existait avant la guerre de Corée. La capitale, Pyongyang, compte 4 églises officielles : 1 catholique, 2 protestantes et 1 orthodoxe russe, mais ce sont des églises de façade servant la propagande du régime.

En 1603, un diplomate coréen rentrant de Chine apporte le christianisme. En 1758, le roi interdit le christianisme, une première vague de persécution s’ensuit. En 1886, des missionnaires protestants viennent s’installer dans le pays, bientôt Pyongyang est surnommée « la Jérusalem de l’Est ». Les chrétiens sont persécutés sous l’occupation japonaise, pendant la guerre de Corée et depuis l’arrivée au pouvoir des Kim après la Seconde Guerre mondiale.

Exemples de persécution

9 septembre 2018 - La Corée du Nord fête de manière spectaculaire ses 70 ans d’existence. Le régime créé par Kim Il-Sung et prolongé par Kim Jong-Il et Kim Jong-Un, n’a cessé de persécuter les chrétiens. Portes Ouvertes estime qu’entre 50 000 et 70 000 chrétiens sont emprisonnés en raison de leur foi chrétienne.

9 mai 2018 - 3 citoyens américains d’origine coréenne sont libérés dans la perspective de la rencontre entre les présidents Trump et Kim Jong-Un. Parmi eux, Kim Hak Song avait été arrêté en mai 2017 pour avoir « commis le crime de prière », considéré comme acte hostile contre le régime. Kim Hak Song avait dirigé les prières matinales d’un groupe de louange chrétienne, tout en collaborant à des travaux de développement agricole avec des universitaires de Pyongyang.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

Le degré de persécution n’a pas vraiment fluctué ces dernières années : Kim Jong-Un prolonge la politique de persécution religieuse de ses prédécesseurs. La violence contre les chrétiens continue même à augmenter pour la 3e année d’affilée, alors que la pression quotidienne reste au niveau maximum.