Inde

Depuis l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement hindou, les chrétiens sont persécutés en toute impunité.

Contexte

inde

Le nouveau gouvernement hindou, au pouvoir depuis mai 2014 et dirigé par Narendra Modi, a entraîné une radicalisation de la société et une montée en puissance de l’hindouisme radical, alors que la société reste fragmentée entre le poids du système de castes et une grande diversité culturelle et religieuse. Le mutisme des autorités face au climat d’intolérance et aux exactions contre les minorités encourage les hindouistes radicaux à s’en prendre violemment aux chrétiens, dans le contexte de débats sur l’adoption d’une loi anti-conversion au niveau national et de campagne «Ghar Vapsi» (ramener les chrétiens et les musulmans à l’hindouisme). La persécution violente envers les chrétiens continue de croître.

Sources de persécution

Le nationalisme religieux reste le premier mécanisme de la persécution. De nombreuses organisations hindoues violentes s’en prennent aux chrétiens, qui sont aussi visés par les radicaux bouddhistes au Ladakh, par certains groupes extrémistes musulmans dans l’État de Jumma-et-Cachemire et par des Sikhs radicaux dans le Pendjab.

Situation des chrétiens

Le christianisme est présent en Inde depuis l’an 52 après J.-C, annoncé par l’apôtre Thomas selon la tradition chrétienne.

Entre 80 et 85 % des chrétiens seraient d’origine dalit (intouchables) ou tribale. Ils souffrent déjà du statut social qu’implique leur origine et le fait d’être chrétien s’ajoute à cela.

Le christianisme entraîne une déstabilisation du système des castes en raison de la conversion en masse de membres des castes les plus basses de la société, qui ne sont plus assujettis au système d’exploitation et de croyance hindouiste. C’est pourquoi les extrémistes hindous combattent si durement les chrétiens.

Exemples de persécution

13 janvier 2016 - Suite au décès d’un jeune garçon dans le village de Vizianagaram (État d’Andhara Pradesh), Pandayya et son épouse Seethamma ont été brûlés vifs. Ce couple chrétien avait été accusé par les anciens du village de pratiquer la magie noire.

29 janvier 2016 - En Uttar Pradesh, le chrétien Awadesh Savita a été saisi chez lui par des nationalistes hindous qui l’accusaient de procéder à des conversions forcées. Après lui avoir fait raser la tête, la moustache et les sourcils, ceux-ci l’ont placé sur un âne et l’ont promené à travers la ville en signe d’humiliation.

16 octobre 2016 - Samari Kasabi, une chrétienne de 55 ans, a été tuée et brûlée en raison de sa foi. Le fils et la belle-fille de la victime avaient été kidnappés quelque temps plus tôt par des militants maoïstes mandatés par les habitants du village.