Libye

La Libye est le pays d’Afrique du Nord le plus dangereux pour les chrétiens. Profitant de l’anarchie qui règne dans le pays, les extrémistes islamiques et les organisations criminelles s’en prennent aux chrétiens en toute impunité.

Contexte

Libye

La Libye est devenue un État failli. Le rêve de devenir un pays ouvert et démocratique suite au Printemps arabe s’est transformé en cauchemar : la Libye s’enfonce dans le chaos et la violence. L’extrémisme islamique et le trafic d’armes et d’êtres humains se développent, dans un contexte d’impunité généralisée.

L’existence de formes rivales de gouvernement, la prévalence du tribalisme et la prospérité de la contrebande d’armes sont autant d’obstacles à l’émergence d’un futur paisible pour les habitants de la Libye et notamment pour les chrétiens.

La situation économique est de plus extrêmement précaire, avec l’effondrement des systèmes d’éducation et de santé et la déstabilisation du marché d’exportation pétrolière. La mise en place d’un gouvernement d’entente nationale n’a pour le moment pas amélioré la situation des chrétiens en Libye.

Situation des chrétiens

Les chrétiens sont confrontés à des traitements particulièrement violents, inhumains et dégradants. Les convertis d’arrière-plan musulman subissent de plus une pression importante de la part de leur famille et de leur communauté.

Les chrétiens immigrés, en particulier venant d’Afrique subsaharienne, sont des cibles privilégiées pour les fanatiques religieux et les organisations criminelles. Des cas de kidnappings et de meurtres sont rapportés.

Exemples de persécution

9 octobre 2017 - La Libye a officiellement confirmé la découverte des corps des 20 chrétiens coptes décapités en février 2015 sur une plage de Syrte.

Juillet 2017 - Un jeune chrétien libyen a été enlevé par une milice islamique. Il a été détenu durant plusieurs semaines et a été sévèrement torturé dans le but de le faire revenir à l’islam. Il a été libéré en août sans qu’il ait renoncé à sa foi chrétienne, mais son état de santé nécessite des soins médicaux intensifs.

8 novembre 2016 - Un Libyen converti au christianisme a été arrêté à Benghazi. L’homme a été accusé par l’Administration Générale d’Investigation Criminelle de « faire du prosélytisme sur les réseaux sociaux et de dénigrer l’islam ».