En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Yemen
Dirigeant
Président Abdrabbo Mansour Hadi
Population
28,9 millions
Nombre de Chrétiens
Quelques milliers
Religion principale
Islam
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
3,1
vie ecclésiale
16,7
vie civile
16,7
vie sociale
16,4
vie familiale
16,3
vie privée
16,6
Yémen

Au Yémen, les chrétiens souffrent de la guerre civile qui ravage le pays. Ils ne sont pas acceptés en tant que minorité religieuse et rejetés par la société.

Le Yémen traverse une crise humanitaire alarmante. Depuis 2012, le pays est en proie à une guerre civile entre les rebelles chiites houthis, soutenus par l’Iran, et le gouvernement sunnite, appuyé par l’Arabie Saoudite. L’ex-président Ali Abdallah Saleh a été assassiné le 4 décembre 2017. Profitant du chaos, des groupes extrémistes comme le groupe État Islamique ou Al-Qaïda gagnent des territoires.

Situation des chrétiens

L’Église est composée principalement d’anciens musulmans convertis qui pratiquent leur foi dans le plus grand secret. Ils sont persécutés par les autorités, leur famille et par les islamistes radicaux qui les menacent de mort. Dans la crise qui touche le pays, ils sont discriminés dans la distribution de l’aide humanitaire. Le fait de se réunir pour une célébration privée est devenu particulièrement risqué pour les chrétiens, tant dans les zones contrôlées par les rebelles houthis que dans celles qui ont été « libérées » par les forces sunnites soutenues par l’Arabie Saoudite et ses alliés occidentaux.

Il existe 3 bâtiments d’églises officiels (2 catholiques et 1 anglican), à Aden dans le Sud, mais ils ont été endommagés par la guerre et ne servent plus.

Bien avant l’arrivée de l’islam au VIIe siècle, il y avait des chrétiens (nestoriens) et des églises dans la Péninsule Arabique. Depuis les années 70, le christianisme est réapparu dans la région avec l’arrivée en nombre de travailleurs immigrants venus d’Afrique et d’Asie.

Exemples de persécution

Courant 2018 - Au moins 27 chrétiens ont été abusés mentalement ou physiquement en raison de leur foi et de la guerre.

Courant 2018 - Au moins 5 familles chrétiennes (environ 35 personnes) ont dû quitter leur maison et être réinstallées dans le pays par crainte d’être assassinées pour leur foi et aussi en raison de la guerre.

Fin 2017 - Une église de maison a été attaquée et un cimetière catholique vandalisé. Des croix et des pierres tombales ont été vandalisées, y compris les tombes des quatre religieuses tuées lors de l’attaque d’un centre de soins en mars 2016. Une maison et un commerce appartenant à des chrétiens leur ont été enlevés lors d’incidents distincts - la maison a été confisquée et le commerce a dû fermer.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

La persécution étau s’est intensifiée ces cinq dernières années dans tous les domaines de la vie, en raison de la guerre civile et de la fuite des expatriés. La violence a connu un pic en 2016 et 2017. Depuis, les chrétiens pratiquent leur foi encore plus discrètement, tandis que l’atmosphère de guerre civile rend difficile la collecte de données concernant les faits violents de persécution liés à des raisons uniquement religieuses.

Les dernières actualités