En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Yemen
Dirigeant
Président Abdrabbo Mansour Hadi
Population
28,1 millions
Nombre de Chrétiens
Quelques milliers
Religion principale
Islam
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
2,6
vie ecclésiale
16,7
vie civile
16,5
vie sociale
16,4
vie familiale
16,6
vie privée
16,7
Yémen

Théâtre d’une guerre où s’affrontent indirectement l’Arabie Saoudite et l’Iran, le pays est confronté à une crise humanitaire sans précédent et les chrétiens étrangers sont partis. Il ne reste que quelques centaines de chrétiens d’arrière-plan musulman, très menacés.

Contexte

Depuis que l’ancien président a été évincé en 2012, le Yémen s’est enfoncé dans une spirale de violence. Le pays a sombré dans une guerre civile entre les rebelles chiites Houthis et le gouvernement, guerre à laquelle se mêle depuis 2015 l’Arabie Saoudite qui procède à des bombardements aériens.

Dans le chaos de la guerre, des groupes extrémistes comme Al-Qaïda et le groupe État Islamique gagnent des territoires sur lesquels ils imposent leur contrôle. Le Yémen se retrouve dans une crise humanitaire alarmante.

Le Yémen est une société tribale où l’autorité traditionnelle de la tribu prime sur celle du gouvernement. D’après la Constitution, l’islam est la religion officielle du pays et la législation est fondée sur la charia. Les musulmans n’ont pas le droit de se convertir à une autre religion. Les Yéménites qui quittent l’islam sont passibles de la peine de mort.

Situation des chrétiens

La majorité des chrétiens sont des convertis d’arrière-plan musulman, alors que la plupart des étrangers ont fui le pays.

Ces chrétiens sont confrontés à la persécution au niveau de leur communauté et à des discriminations et intimidations au niveau national (emprisonnement, interrogatoires), alors que les groupes extrémistes les kidnappent ou tuent en toute impunité.

Les chrétiens se trouvent aussi discriminés dans l’accès à l’aide humanitaire, souvent distribuée via des organisations musulmanes et des mosquées locales.

Exemples de persécution

12 septembre 2017 - Un prêtre de nationalité indienne, Tom Uzhunnalil (58 ans) a été libéré après 18 mois de captivité. Il avait été enlevé le 4 mars 2016.

5 mars 2016 - La résidence pour personnes âgées Al Ehsan, gérée par des chrétiens, a été attaquée par des inconnus vêtus en tenues militaires. 17 personnes ont été tuées.

25 novembre 2015 - Deux chrétiens yéménites d’arrière-plan musulman ont été victimes d’un guet-apens et tués en raison de leur foi.

Les dernières actualités