Turkménistan

Le régime dictatorial veille à ce qu’aucun mouvement indépendant, comme des églises, ne se forme.

Turkmenistan_2007_0380003235

Contexte

Le Turkménistan fait partie des régimes les plus verrouillés du monde, sans respect pour la liberté d’information et la liberté de presse. L’accès aux médias étrangers est des plus restreints, et il reste très compliqué de se rendre dans ce pays. Le régime autocratique assorti d’un culte de la personnalité du président Berdymukhammedov, qui se fait le héraut du nationalisme et de l’orientation spirituelle de son pays, impose un contrôle strict de l’État sur tout groupe économique, social ou culturel indépendant, y compris les églises. Celles-ci, même lorsqu’elles ont une existence légale, sont surveillées et fermées après 3 rapports d’infraction à la loi. Les chrétiens endurent menaces, arrestations et amendes. Leurs enfants sont discriminés à l’école et privés des avantages accordés aux autres élèves.

Sources de persécution

La persécution, au Turkménistan, résulte d’un mélange de totalitarisme, d’extrémisme islamique, et dans une moindre mesure, de corruption.

Situation des chrétiens

L’enseignement privé de la religion est interdit par la loi.

La publication et la distribution de littérature religieuse sont interdites et son importation est surveillée et censurée. Une autorisation du Conseil aux affaires religieuses est nécessaire pour chaque titre et chaque quantité, mais elle est rarement accordée.

Les Turkmènes qui font le choix de devenir chrétiens sont accusés de renier leur identité nationale. Une politique proethnique est mise en œuvre dans la société et les chrétiens turkmènes sont accusés de trahir leur « foi ancestrale ». Ils subissent une forte pression de leur entourage.

Les communautés protestantes non-traditionnelles sont souvent victimes de raids, menaces, arrestations et amendes, en particulier s’il s’agit d’églises non enregistrées.

Exemple de persécution

Avril 2016 - à Mary, un pasteur a été menacé par les services secrets afin qu’il annule un camp chrétien pour enfants.  

Juin 2016 - Plusieurs responsables chrétiens ont été placés en garde à vue. Ils se sentent constamment surveillés et sont fichés auprès des renseignements généraux du pays.

8 juillet 2016 - Des agents de sécurité ont investi sans préavis la maison d’un chrétien, membre de l’Église Protestante. Il a été conduit sans explication au poste de police.