Yémen

Théâtre d’une guerre où s’affrontent indirectement l’Arabie Saoudite et l’Iran, le pays est confronté à une crise humanitaire sans précédent et les chrétiens étrangers sont partis. Il ne reste que quelques centaines de chrétiens d’arrière-plan musulman, très menacés.

Yemen

Contexte

Le Yémen est un pays en guerre. Depuis que l’ancien président a été évincé en 2012, le vide du pouvoir a fait entrer le pays dans une spirale de violence dans laquelle des groupes comme Al-Qaïda et le groupe état Islamique utilisent le chaos pour obtenir le contrôle du territoire et imposer leurs règles.

Le pays est confronté à une catastrophe humanitaire: 82% de la population a besoin d’aide alimentaire et humanitaire, et la moitié de la population est menacée par la famine. Dans ce contexte, les faits violents commis à l’encontre des chrétiens ont augmenté, en toute impunité. Les chrétiens expatriés qui vivaient au Yémen ont fui le pays.

Le Yémen est une société tribale où l’autorité traditionnelle de la tribu prime sur celle du gouvernement. D’après la Constitution, l’islam est la religion officielle du pays et la législation est fondée sur la charia. Les musulmans n’ont pas le droit de se convertir à une autre religion. Les Yéménites qui quittent l’islam sont passibles de la peine de mort.

Sources de persécution

La persécution au Yémen est due à l’extrémisme islamique et aux rivalités ethniques.Les chrétiens d’origine musulmane sont obligés de pratiquer leur foi dans le plus grand secret pour des raisons de sécurité.

Situation des chrétiens

À Aden, il y a 4 églises officielles (3 catholiques, dont une a été bombardée en mai 2015, et 1 anglicane) mais tous les chrétiens étrangers ont quitté le pays plongé dans le chaos. Aucune église n’est autorisée dans la partie Nord du pays.

Exemples de persécution

25 novembre 2015 - Deux chrétiens yéménites d’arrière-plan musulman ont été victimes d’un guet-apens et tués en raison de leur foi.

9 décembre 2015 - L’église catholique du quartier Mualla d’Aden a été attaquée à l’explosif par des militants islamiques.

5 mars 2016 - La résidence pour personnes âgées, Al Ehsan, gérée par des chrétiens a été attaquée par des inconnus vêtus en tenue militaire. 17 personnes ont été tuées, dont quatre infirmières chrétiennes originaires du Rwanda, du Kenya et d’Inde.