Vietnam

Le pouvoir communiste contrôle les chrétiens par tous les moyens et les dernières lois adoptées limitent considérablement la liberté religieuse.

Vietnam_2014_0310104580

Contexte

Le Vietnam est l’un des cinq derniers pays dirigés par un parti communiste. Cependant, la réussite économique de la politique du Doi Moi («Renouveau») porte en elle les germes d’une crise idéologique liée à l’enrichissement des classes communistes dirigeantes. On observe en réaction un raidissement des autorités envers tous ceux qui représentent une déviance par rapport à la norme, ce qui touche en particulier les défenseurs des Droits de l’Homme et les chrétiens. L’issue du XIIe congrès du Parti communiste vietnamien confirmant M. Trong dans ses fonctions de Secrétaire général ainsi que la nouvelle loi sur les croyances et la religion de novembre 2016, qui limite considérablement la liberté religieuse, ne présentent aucun signe d’amélioration de la situation des chrétiens.

Sources de persécution

Au Vietnam, la persécution est principalement due à l’oppression communiste et à la tendance dictatoriale du régime. Toutes les activités chrétiennes se voient fortement surveillées et encadrées, dans une logique de méfiance associant les catholiques à un reliquat du colonialisme français et les protestants à l’influence américaine. Les chrétiens convertis issus d’une minorité ethnique à l’identité forte comme les Hmongs ou les Bru-Van Kieu se voient souvent rejetés, vus comme des traîtres à leur culture, et doivent parfois fuir leurs villages suite à des actes violents à leur encontre.

Situation des chrétiens

La nouvelle loi sur les croyances et les religions pose des obstacles à l’enregistrement et au bon fonctionnement des églises.

Les églises historiques, majoritairement catholiques, sont confrontées à des confiscations de terres, des arrestations ou encore des interruptions de cérémonies de mariage par les autorités.

Les chrétiens d’arrière-plan bouddhiste ou issus des religions tribales doivent affronter des pressions non seulement du gouvernement mais aussi de leur entourage. Ce sont eux qui subissent la plus forte persécution.

Les communautés protestantes non traditionnelles, se réunissant souvent dans des églises de maison, sont fortement surveillées et victimes de discrimination à tous les niveaux de la société.

Exemples de persécution

6 décembre 2015 - Nguyen Van Dai, avocat chrétien et trois de ses amis ont été interpellés et frappés à coups de bâtons par la police vietnamienne du district de Nighi Loc.

25 juillet 2016 - Un chrétien qui a refusé de participer à des rituels traditionnels dans son village a été frappé par un policier et une vingtaine de jeunes gens armés de bâtons et de couteaux. Laissé pour mort, l’homme a malgré tout survécu. Il a dû quitter son village.

26 juillet 2016 - Dans la région centrale de Qang Ngai, trois maisons appartenant à des chrétiens ont été assaillies à coup de pierres lancées par des policiers et des hommes ivres. Une jeune mère et son bébé ont été blessés.