En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Flag of mali
Dirigeant
Président Ibrahim Boubacar Keïta
Population
19,7 millions
Nombre de Chrétiens
461 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Republique
Taux de persécution
violence
13,7
vie ecclésiale
11,7
vie civile
10,0
vie sociale
12,8
vie familiale
8,2
vie privée
9,2
Mali

La société se radicalise et devient de moins en moins tolérante envers les chrétiens qui ont subi des violences. 

La présence persistante de groupes islamistes au Nord du pays (Al-Qaïda et groupe État Islamique) et l'incapacité de l'État malien à sécuriser la population ont conduit cette dernière à créer des milices d'autodéfense.

Les forces françaises sont intervenues au Mali en 2013 pour repousser l’avancée djihadiste du Nord, mais cette région est devenue un repaire pour les terroristes.

Situation des chrétiens

La majorité des chrétiens sont catholiques romains. Ils vivent principalement dans le Sud du pays mais certaines communautés ont été menacées par les activités des islamistes radicaux dans le Nord du Mali.

Lorsque des groupes islamiques radicaux ont pris le contrôle du Nord du pays en 2012, les églises ont été incendiées et les chrétiens ont fui. Certains chrétiens sont retournés chez eux sous la protection de la police, mais ils vivent toujours sous la menace d'attaques de terroristes. Quiconque pratique ouvertement sa foi risque d’être attaqué, les missionnaires peuvent être enlevés par les djihadistes et les chrétiens d’arrière-plan musulman sont sévèrement persécutés.

En 1895, les « pères blancs », une mission catholique, ont introduit le christianisme au Mali. En 1936, le premier prêtre africain a été ordonné et en 1962 le premier évêque malien consacré. En 1919, le protestantisme est arrivé à son tour.

Taux de persécution par domaine

Les djihadistes ont intensifié leurs attaques et ont créé des zones de non-droit, rendant le pays dangereux pour les chrétiens. La violence communautaire a également atteint des sommets dans la société malienne où appartenance ethnique et clanique, religion et politique se chevauchent.

Géographie de la persécution

Les zones où les djihadistes et les éleveurs peuls (fulani) sont actifs constituent des poches de persécution particulièrement intense : cela correspond essentiellement au Nord et au Nord-Est du pays, ainsi qu’à quelques endroits dans le Sud.

Autre groupe religieux persécuté

Animistes.