Mali

Même si la situation semble calme pour les chrétiens installés au Sud du pays, les islamistes du Nord restent une menace.

MaliContexte

Le Mali a toujours été un pays typique de l'Ouest africain avec un islam plutôt modéré. Il s’agit d’un État laïc qui proscrit les partis politiques religieux même si un fort pourcentage de sa population est musulman. La religion est considérée comme étant d’ordre privé et n’est en général pas politisée.

En 2012, des islamistes alliés aux touaregs ont pris le pouvoir au nord du pays. Un État islamique (Azawad) avait été créé avec une application sévère de la charia. Même s’ils ont été chassés par l’armée malienne et française, cet épisode a laissé des traces profondes dans la société malienne.

Au début des combats en mars 2012, des dizaines, voire des centaines de milliers de Maliens ont fui vers le sud ou vers les pays voisins. À l'arrivée des rebelles, les chrétiens étaient partis, laissant leurs maisons et leurs biens qui ont été détruits ou confisqués. La plupart ont fui vers le sud et sont arrivés à Bamako avec leurs femmes et leurs enfants, les mains vides. Certains sont allés à Niamey, au Niger et parmi eux plusieurs ont continué leur route jusqu'au Burkina Faso. Selon nos sources sur place, les islamistes « fouillaient toutes les maisons au Nord pour trouver des chrétiens », en particulier des pasteurs.

Depuis mai 2013, toutes les régions du Nord du Mali ont retrouvé le contrôle du gouvernement à l’exception de Kidal, la région la plus au Nord toujours aux mains des militants du MNLA (Mouvement National pour la Libération de l’Azawad).

Sources de persécution

Au Mali, la persécution dont souffrent les chrétiens est engendrée par l’extrémisme islamique.

Au Nord du pays, à Tombouctou et Gao, les lieux de cultes chrétiens ont été détruits en 2012 et les chrétiens qui avaient fui ont peur de retourner s’installer dans la région. Ceux qui sont rentrés, ont trouvé leur maison occupée par des musulmans.

Même si la plupart des chrétiens maliens vivent dans le Sud du pays, ils se sentent toujours menacés par les islamistes radicaux du Nord. La persécution touche les chrétiens dans leur vie privée, familiale, sociale et ecclésiale et moins dans leur vie civile, grâce à la liberté relative dont ils bénéficient dans le Sud du pays. Ils sont davantage soumis aux pressions quotidiennes qu’à la violence soudaine, bien qu’ils aient tout de même reçu des menaces de mort de la part des musulmans radicaux.

Informations sur la minorité chrétienne

  • Au Mali, les chrétiens, qui représentent moins de 5% de la population, sont catholiques pour la plupart même s’il y a un nombre significatif de protestants. Il existe aussi une petite communauté de chrétiens d’origine musulmane.
  • Tout comme beaucoup de musulmans au Mali, les chrétiens maliens ont tendance à combiner leurs croyances chrétiennes avec des croyances animistes indigènes.