En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
35

République centrafricaine

Retour à la carte Retour à la liste
Flag of the central african republic
Dirigeant
Président Faustin-Archange Touadéra
Population
4,9 millions
Nombre de Chrétiens
3,7 millions
Religion principale
Christianisme/islam
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
15,6
vie ecclésiale
9,9
vie civile
9,6
vie sociale
13,1
vie familiale
8,6
vie privée
9,0
République centrafricaine

Les chrétiens sont toujours spécifiquement visés par certains groupes rebelles qui se sont partagés le pays.

En 2013, le pays a sombré dans le chaos. Une grande partie est toujours en proie à la violence.
Plusieurs groupes armés se partagent des morceaux de territoire. Elles en profitent pour violer impunément les droits humains de la population, qu’elles soient islamistes ou non. Les civils, les travailleurs humanitaires, les forces de maintien de la paix et les chrétiens sont pris pour cibles. En février 2019, un nouvel «accord politique pour la paix et la réconciliation» a été signé entre le gouvernement et 14 groupes armés.

Situation des chrétiens

Une majorité de Centrafricains se déclarent chrétiens. Le catholicisme est la dénomination la plus représentée, suivie du protestantisme. Les églises indépendantes se multiplient.

Depuis 2013, les chrétiens sont visés par la coalition de mouvements rebelles islamiques, la Séléka (qui agit toujours sous différentes factions), FPRC, UPC et 3R. Dans les régions et quartiers à majorité musulmane, ils sont opprimés quotidiennement. Les responsables chrétiens qui dénoncent ces violences reçoivent des menaces et leurs églises sont pillées et détruites. Les violences ont déplacé des milliers de chrétiens qui vivent dans des camps et qui ont tout perdu. Les chrétiens d’arrière-plan musulman subissent de très fortes pressions de la part de leur famille; la communauté les ostracise et tente même de les faire revenir à l’islam par la violence.

Taux de persécution par domaine

La pression a légèrement baissé cette année car certaines régions majoritairement chrétiennes ne sont plus le théâtre d’opérations de groupes djihadistes, qui se sont déplacés dans d’autres zones du pays. La persécution reste néanmoins extrêmement violente, avec 35 chrétiens tués, 56 églises attaquées et plus d’une centaine de kidnappés.

Géographie de la persécution

Dans le Nord du pays, les groupes rebelles restent très actifs et s’en prennent aux chrétiens, parfois au nom de principes islamistes. Au centre du pays, à Bria, demeure toujours un immense camp de déplacés, où 30 000 réfugiés survivent. La plupart sont des chrétiens.

Histoire de l'Église dans le pays

C’est avec l’arrivée des Français dans les années 1880 que le christianisme est devenu majoritaire en Centrafrique. Les catholiques se sont implantés les premiers puis les protestants sont arrivés vers 1921.

Autre groupe religieux persécuté

Musulmans ciblés par les anti-balakas (animistes).

Faits de persécutions

2 prêtres et 40 réfugiés assassinés en Centrafrique
Mardi 27 Novembre 2018

Jeudi 15 novembre 2018 - 40 personnes déplacées et 2 prêtres ont trouvé la mort dans l'assaut de la cathédrale d'Alindao et du camp de réfugiés de l’évêché, dans le Sud-Est de la Centrafrique.