Somalie

La majorité du territoire somalien est sous le contrôle du groupe extrémiste islamique al-Shabaab, qui a déclaré publiquement vouloir débarrasser le pays de tous les chrétiens.

Contexte

somalie

La Somalie est considérée comme le pays le plus corrompu du monde : le crime organisé prospère et le groupe Al-Shabaab affilié à Al-Qaïda s’engage dans des trafics en tous genres et prélève même des impôts pour se financer.

La Constitution somalienne déclare que toutes les lois doivent s’accorder avec les principes généraux de la charia : toute autre foi que l’islam est combattue, les célébrations de Noël sont interdites et les musulmans n’ont pas le droit de se convertir à une autre religion.

Dans ce contexte, les leaders religieux déclarent publiquement que le christianisme n’a pas sa place en Somalie. Les partis politiques soutiennent et diffusent l’idée que la Somalie n’est que pour les Somaliens, et que ceux-ci sont censés être musulmans.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont menacés de mort à la fois par les shebabs et par leur propre clan si on les soupçonne d’être devenus chrétiens.

Situation des chrétiens

Les chrétiens constituent une cible de choix pour les shebabs, qui sont partisans du wahhabisme et militent pour que la charia régisse tous les aspects de la société somalienne. Les shebabs tuent souvent les chrétiens sur place quand ils découvrent leur foi.

Toute conversion au christianisme est considérée comme une trahison envers la famille et le clan. La communauté va donc harceler, intimider voire tuer ceux qu’elle suspecte d’être devenus chrétiens.

Exemples de persécution

Il est très difficile d’estimer le nombre exact d’assassinats. Lorsqu’un chrétien est assassiné en raison de sa foi, ses proches mettent tout en œuvre pour cacher les raisons de cet assassinat. Une façon de ne pas être assimilés à la foi chrétienne du converti et donc de ne pas être ciblés.

10 août 2017 - L’unique église catholique du pays, située dans la région d’Hargeisa au Somaliland été fermée par les autorités sous la pression de la population. Elle venait d’être rénovée après plus de 30 ans de fermeture et une dizaine d’expatriés chrétiens avaient assisté à la cérémonie d’inauguration le 29 juillet. « C’est une cause de division. Le gouvernement n’autorisera aucune construction d’église nouvelle », a déclaré le ministre des Affaires religieuses, Sheikh Khalil Abdullahi.

Courant 2017 - Environ 23 chrétiens convertis de l’islam auraient été assassinés par le groupe Al-Shabaab. Au moins trois chrétiens convertis de l’islam ont été forcés de quitter le pays et au moins 8 ont dû déménager à l’intérieur du pays.