Somalie

La majorité du territoire somalien est sous le contrôle du groupe extrémiste islamique al-Shabaab, qui a déclaré publiquement vouloir débarrasser le pays de tous les chrétiens.

somalie

Contexte

Selon la Constitution, l’islam est religion d’État. Cela a pour conséquence de rendre illégale toute conversion à une autre religion. En outre, ceux qui s’en prennent aux chrétiens peuvent le faire en toute impunité.

Un Somalien converti au christianisme sera perçu comme un traître auprès du clan auquel il appartient. Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont obligés de vivre leur foi dans le plus grand secret. Ils se retrouvent en cachette, changent très fréquemment de lieu de rendez-vous. Avoir de la littérature biblique chez soi ou parler de leur foi à leurs enfants les expose à la mort. La majorité du territoire somalien est sous le contrôle du groupe extrémiste islamique al-Shabaab, qui a déclaré publiquement vouloir débarrasser le pays de tous les chrétiens.

Sources de persécution

En Somalie, la persécution est le fait de trois facteurs principaux : l’oppression islamique constante dans la société, les rivalités ethniques et les systèmes de corruption.

Situation des chrétiens

La persécution touchant toutes les sphères de la vie de l’individu révèle un désir fort de la société somalienne de se débarrasser de toute présence chrétienne, dans une logique se rapprochant du nettoyage ethnique.

La Constitution proclamant que la charia est la source de toutes les lois, les chrétiens n’ont pas d’autre choix que de cacher leur foi, même à leur famille proche. Aucune église n’a pignon sur rue, les lieux de cultes changent constamment pour ne pas se faire repérer.

Al-Shabaab envoie des messages d’intimidation à tout musulman suspecté de s’être converti au christianisme, se basant sur des rumeurs ou suite à un comportement contraire au Coran.

Exemple de persécution

Il est très difficile d’estimer le nombre exact d’assassinats. Lorsqu’un chrétien est assassiné en raison de sa foi, ses proches mettent tout en œuvre pour cacher les raisons de cet assassinat. Une façon de ne pas être assimilés à la foi chrétienne du converti et donc de ne pas être ciblés.

12 Somaliens soupçonnés de s’être convertis au christianisme ont été assassinés en raison de leur foi (pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons donner ni les noms, ni la date, ni le lieu).