Syrie

En Syrie, le groupe Etat Islamique fait montre d’une violence rarement atteinte jusqu’ici alors que parallèlement on assiste à une radicalisation de la société syrienne.

Syrie

Contexte

En Syrie, les groupes islamistes radicaux ont de plus en plus d’influence, le groupe Etat Islamique notamment fait montre d’une violence rarement atteinte jusqu’ici. Fin juin 2014, le groupe Etat Islamique a instauré un califat sur de grandes portions du territoire syrien et irakien dans lequel il impose une version stricte de la charia. Parallèlement, on assiste à une radicalisation de la société syrienne, notamment dans les zones aux mains des groupes islamistes radicaux.

En tant que groupe minoritaire, la plupart des chrétiens ont soutenu par le passé le régime alaouite (chiite), puisque ce dernier leur garantissait la paix et tranquillité. Cela fait d’eux des cibles potentielles pour les opposants au régime et les islamistes radicaux.

L’exode des chrétiens, seule communauté neutre dans un pays qui rassemble tant de visions différentes de l’islam, va mener à plus d’instabilité et augmenter les probabilités de conflit.

Sources de persécution

La persécution est essentiellement le fait de l’extrémisme islamique, viennent ensuite le totalitarisme et les systèmes de corruption :

Extrémisme islamique : dans les territoires aux mains du groupe Etat Islamique, il n’y a quasiment plus de chrétiens.

Totalitarisme : dans la Syrie d’avant-guerre, ce totalitarisme était le fait du gouvernement mais aujourd’hui, il est plutôt utilisé par des groupes armés prêts à tout pour rester au pouvoir.

Systèmes de corruption : ils prospèrent dans un climat d’impunité et d’anarchie né de la guerre civile. Il prend surtout la forme d’enlèvements contre rançon à des fins d’enrichissement personnel. Les chrétiens sont enlevés pour des raisons idéologiques, politiques et financières.

Tous les Syriens souffrent de la guerre mais les chrétiens sont particulièrement vulnérables car ils sont concentrés dans des zones d’intérêt stratégique et ils sont soupçonnés de soutenir le gouvernement. Les chrétiens appartenant aux Eglises historiques et les chrétiens d’origine musulmane sont les plus touchés.

Dans les zones aux mains des islamistes les églises sont soit endommagées, soit détruites, soit utilisées comme des centres islamiques. Toute expression publique de la foi chrétienne est interdite et il est également interdit de réparer ou reconstruire les églises. De nombreux chrétiens ont été enlevés, blessés ou tués.

Informations sur la minorité chrétienne

Sous le régime du président Bachar al-Assad, la communauté chrétienne a vécu relativement en paix. Les chrétiens ont été tolérés (bien que surveillés par les services secrets) et ont bénéficié de liberté pour célébrer leur culte à condition de ne pas perturber l'harmonie communautaire ou de menacer le gouvernement.

Les chrétiens sont pris entre deux feux : un régime qui leur assure la paix en échange de leur silence et de leur tranquillité et des groupes opposants islamistes qui rejettent leur présence sur le territoire syrien. Leur situation est très fragile.