Népal

L’adoption d’une nouvelle Constitution et d’une loi anti-conversion a légitimé la persécution des chrétiens, accusés de prosélytisme.

Contexte

NepalLe christianisme s’est fortement développé depuis 2008, lorsque le Népal passa d’une monarchie à un régime républicain s’affirmant comme une démocratie laïque. Les missionnaires ont obtenu alors l’autorisation d’entrer dans le pays, tandis que les chrétiens pouvaient désormais pratiquer leur religion de manière libre. Ainsi le Népal compte aujourd’hui plus de 8 000 églises et près d’un million de convertis.

Les minorités Dalits et Kirats se sont tournées massivement vers le christianisme, les Dalits constituant ainsi 60 % des chrétiens du pays. La société reste cependant empreinte d’un système de castes hérité de l’hindouisme et celui-ci tient une place prépondérante au Népal.

L’adoption d’une nouvelle Constitution et d’une loi anti-conversion a légitimé la persécution des chrétiens, accusés de prosélytisme. Si la Constitution de 2015 consacre que le Népal est un État laïc, elle spécifie clairement que la conversion à une autre religion que l’hindouisme est punissable.

Situation des chrétiens

Si les chrétiens catholiques et les communautés d’expatriés ne rencontrent que peu de problèmes, les chrétiens d’arrière-plan hindou (critiqués pour avoir rejeté la foi de leurs ancêtres) se trouvent exposés à de lourdes pressions.

Les hindous radicaux profitent d’une certaine instabilité politique pour mener des attaques violentes contre les chrétiens, souvent impunies.

Exemples de persécution

16 avril 2017 - Le secrétaire de la Fédération Chrétienne du Népal, Santosh Khadka, a été la cible d’un tir alors qu’il revenait à vélo d’un rassemblement chrétien à Katmandou. Les soupçons se portent vers les militants hindouistes.

22 décembre 2016 - 4 des 5 chrétiens arrêtés le 21 juillet 2016 ont été condamnés à 5 ans de prison ferme pour « violences et sorcellerie » alors qu’ils priaient pour la guérison d’une femme mentalement malade. Les 4 chrétiens ont finalement été libérés le 26 septembre 2017.