Pour la quatrième année de suite, Portes Ouvertes a présenté la nouvelle édition de l’index aux députés de l’Assemblée Nationale, avec le parrainage des députées Constance Le Grip et Martine Wonner.

De 4 députés en 2016 à 30 en 2019

Le nombre de députés présents n’a cessé de grandir au fil des années: 4 en 2016, 13 en 2017, 21 en 2018… et 30 cette année. 7 des 8 groupes politiques de l’Assemblée étaient représentés. C’est un signal fort que la persécution des chrétiens est de plus en plus prise en compte par les députés, ce que l’une d’entre eux confirme :

«Je vois à quel point les collègues députés sont présents et ça vous montre à quel point cette situation des chrétiens persécutés est vraiment quelque chose qui nous préoccupe.»

Un accueil très positif

Une des députées présidant la réunion a présenté ainsi l’index de Portes Ouvertes :

«Un document très attendu dont la lecture est toujours très éclairante […] un diagnostic, un état des lieux sérieux et documentés.»

Les députés présents se sont dits touchés en particulier par les différents témoignages des chrétiens persécutés.

Un focus sur l’Inde

La présentation a été l’occasion d’informer les députés sur la persécution des chrétiens en Inde, méconnue du grand public. Un pasteur indien a pu leur témoigner de vive voix des souffrances des chrétiens dans son pays.

Des députés prêts à agir

«On reste à votre disposition. Quand il y a des situations très préoccupantes, très urgentes, n’hésitez pas à nous solliciter.»

Portes Ouvertes a proposé aux députés de faire des actions concrètes: parfois leur prise de position auprès de leurs collègues étrangers peut permettre de faire libérer des chrétiens de prison ou de rouvrir des églises.

Déjà 6 députés ont interpellé le Ministre des Affaires étrangères sur la situation des chrétiens persécutés en Algérie et en Iran notamment (questions consultables sur le site officiel de l’Assemblée nationale).