L’attaque envers 4 familles chrétiennes Hmong s’est déroulée dans la nuit du 1er mars, dans une province du Nord-Ouest du Vietnam. Quatre personnes ont dû être hospitalisées pendant 9 jours suite aux blessures occasionnées aux bras et à la tête. 

Ces 24 chrétiens de la tribu Hmong ont été attaqués car ils s’étaient tournés vers la foi chrétienne. Ils ont depuis été menacés par le gouvernement provincial qui leur a demandé d’abandonner leur nouvelle foi. Le chef du village et les villageois leur ont également demandé de renier leur croyance, sinon ils seraient forcés de quitter le village. Devant le refus des 4 familles, ils les ont attaquées pendant la nuit.

Double persécution

Les Hmong qui se tournent vers le christianisme subissent une double persécution : de la part du gouvernement et de la part des autres membres de leur tribu car ils sont considérés comme des traitres.Le christianisme a commencé à se répandre chez les Hmong à la fin des années 80. Les Hmong sont un peuple minoritaire du Vietnam vivant dans la région des plateaux du Nord-Ouest et dans le Centre du pays. Parmi le million de Hmong, on compte 400 000 chrétiens. Il s’agit d’un véritable changement religieux qui a des impacts sociaux, économiques et politiques.

Une nouvelle loi sur la croyance et la religion est entrée en vigueur le 1er janvier 2018 au Vietnam. Elle renforce le contrôle des autorités sur les activités religieuses.