En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. Voir notre utilisation des cookies. En savoir plus
Retour à la carte Retour à la liste
Colombie
Dirigeant
Président Ivan Duque
Population
50,2 millions
Nombre de Chrétiens
47,7 millions
Religion principale
Catholicisme romain
Gouvernement
République
Taux de persécution
violence
13,9
vie ecclésiale
9,7
vie civile
11,0
vie sociale
12,4
vie familiale
8,8
vie privée
11,4
Colombie

En Colombie, les chrétiens, qui offrent une alternative à la violence et à la corruption, sont pris pour cible.

Le président Ivan Duque, élu en juin 2018, doit relever deux défis principaux: l’application de l’accord de paix avec les FARC et la lutte contre la corruptionLe pays reste miné par un fort niveau de criminalité liée à la drogue, aux réseaux mafieux et aux groupes rebelles exclus de l’accord de paix. Le pays doit également faire face à la forte migration de Vénézuéliens qui pèse sur son économie. 

La persécution est davantage présente dans les régions reculées et elle se manifeste souvent par la violence. Les chrétiens sont persécutés parce qu’ils s’opposent aux activités criminelles de la guérilla et au crime organisé en général. Ils dénoncent la corruption et la violence, défendent les Droits de l’Homme, s’occupent des jeunes pour éviter qu’ils ne s’enrôlent dans les groupes armés.

Situation des chrétiens

Plus de 90 % des chrétiens sont catholiques. Les protestants, toutes dénominations confondues, forment les moins de 10 % restants. Il existe aussi une toute petite minorité chrétienne orthodoxe (quelques milliers).

Dans le cadre des violences perpétrées par la guérilla et les organisations criminelles, les responsables d’églises sont menacés, harcelés, victimes d’extorsion ou assassinés. Au sein des communautés indigènes il y a une forte hostilité à l’égard des missionnaires chrétiens et des Amérindiens qui se convertissent. Ils sont agressés, emprisonnés et leurs biens sont confisqués. En outre, les valeurs chrétiennes sont de plus en plus critiquées et ridiculisées lors de débats publics sur la famille.

Taux de persécution par domaine

La pression dans tous les domaines de la vie quotidienne a augmenté au fur et à mesure que les groupes criminels (ELN, FARC, paramilitaires, narcotrafiquants…) ont gagné des territoires dans les zones rurales en profitant de la crise de la Covid-19. Ils intimident et imposent le silence aux chrétiens, allant jusqu’à tuer 16 d’entre eux.

Recommandations politiques

  • Enquête et recherche de la communauté internationale sur les violations de la liberté religieuse et sur la vulnérabilité spécifique des responsables religieux.
  • Enquête des autorités colombiennes sur les meurtres de responsables religieux et les jugements et sanctions des commanditaires pour mettre fin à l’impunité.
  • Garantir le respect de la Constitution colombienne au sein des communautés indigènes et promouvoir des programmes sur la tolérance religieuse en leur sein.

    Histoire de l'Église dans le pays

    Les conquêtes espagnoles de 1492 ont introduit le christianisme en Colombie. Peu à peu, l’Église catholique a pris de l’importance entraînant des tensions avec les dirigeants politiques, ce qui a entraîné une vague de persécution. En 1886, les relations entre l’Église et l’État ont été fixées par la Constitution. Au milieu du XIXe siècle, avec l’arrivée du protestantisme, l’Église catholique commence à perdre son hégémonie.

    Autre groupe religieux persécuté

    Juifs.

    Faits de persécutions

    Colombie: victimes de violences sexuelles en raison de leur foi
    Jeudi 21 Mars 2019

    2019 - Soraya, jeune chrétienne a dû fuir loin de sa famille pour échapper à un mariage forcé. En Colombie la violence sexuelle est utilisée comme moyen de pression pour contraindre les chrétiennes à abandonner leur foi.

    Colombie : un 3e pasteur assassiné en 6 mois
    Jeudi 21 Février 2019

    Vendredi 15 Février 2019 - Le pasteur Tomas Francisco Estrada a été tué à Buenaventura en Colombie. Il semble qu'il soit victime du crime organisé. Avant lui, les pasteurs Galarza et Molina ont été assassinés par balles dans le département d’Antioquia.