Pendant 54 jours, Mary (pseudonyme) a été retenue en captivité par des extrémistes peuls dans les forêts du Nord-Ouest du Nigéria. Elle a subi des abus sexuels répétés et a été humiliée à cause de Jésus. 

S’accrocher à Jésus dans la souffrance

Cette épreuve n'avait qu'un seul but: détruire la foi de cette jeune femme de 20 ans et déstabiliser sa communauté chrétienne. Il s'agit d'une tactique employée dans toute l'Afrique Subsaharienne par les extrémistes islamiques, qui persécutent de plus en plus violemment les chrétiens. 

«Nous étions en train de célébrer le culte quand nous avons entendu un coup de feu, a raconté Mary à nos partenaires. Tout le monde s'est mis à courir, courir, courir. Certains tombaient... Ils attaquent les chrétiens parce que nous adorons Jésus et qu'ils veulent que nous quittions ce pays.» Dans le chaos et la tuerie, la jeune femme a entendu sa sœur l'appeler et est retournée sur ses pas. C’était une erreur. Mary et trois autres femmes ont été capturées par les hommes en armes: «Ils ont dit que si nous n'allions pas avec eux, ils nous tueraient», a-t-elle raconté. 

Pendant les semaines qui ont suivi, Mary a vécu la peur, la douleur et l'humiliation. Mais la jeune chrétienne s'est accrochée à sa foi. Elle a même eu le courage de proclamer l'Évangile à ses ravisseurs, auxquels elle a déclaré: 

«Si vous donnez votre vie à Jésus, il vous pardonnera et vous pourrez arrêter toutes ces choses que vous faites.»

Finalement, la famille de Marie a réuni l'argent nécessaire pour payer la rançon de sa libération. Ses parents ont emprunté une somme qu'ils ne pourront jamais rembourser... 

Jusqu'au bout dans la paix de Dieu 

Malgré sa liberté, Mary a continué à souffrir: «La douleur n'était pas terminée, a-t-elle confié à nos partenaires. Chaque nuit, je rêvais de ce qui m'était arrivé et je ne pouvais plus fréquenter personne. Même quand je riais, je n'avais pas la paix.»

C'est alors que votre soutien, par l'intermédiaire de Portes Ouvertes, a fait la différence. Mary a été invitée dans notre centre de traitement des traumatismes, où elle a reçu une aide psychologique et a redécouvert son identité en Christ. Nos partenaires l’ont également aidée à acheter des produits de première nécessité pour sa famille. Ils ont aussi contribué à financer la scolarité de Mary, car ses parents n'avaient plus l'argent nécessaire après le paiement de la rançon.

Vos dons et vos prières ont encouragé Mary et lui ont permis de lutter contre les traumatismes qu'elle a subis. Malheureusement, la jeune femme est décédée récemment des suites de complications liées à une opération chirurgicale. Mais Mary et sa famille voulaient que son histoire soit entendue... Lors de son dernier entretien avec Portes Ouvertes, la jeune chrétienne a déclaré: «Je remercie Dieu pour la paix qu'Il m'a donnée. Et je le remercie d'utiliser des personnes comme vous pour m'aider.» 

À lire aussi
Nigéria: offrir une nouvelle vie après les violences

Grâce à vos prières et vos dons, nos partenaires locaux aident les chrétiens d'Afrique subsaharienne à surmonter la souffran...